Menu
Bien-être & Santé

Processus créatif | La différence entre gagner et réussir

J’ai beaucoup de considération pour les personnes qui ont une démarche globale de vie, inspirante aussi bien pour la vie personnelle que la vie professionnelle.

John Wooden est une légende du basketball universitaire américain. Il est d’ailleurs considéré comme un des plus grands entraîneurs universitaires américains. Mais John Wooden n’était pas qu’un simple coach car son enseignement allait bien au-delà du terrain: il enseignait à ces joueurs des principes et des valeurs qu’il mettait à profit dans l’enseignement du basketball. Il tenait par exemple à 3 règles qui étaient selon lui très importantes :

1 – Ne jamais être en retard

2 – Pas un seul mot d’insulte

3 – Ne jamais critiquer un collègue

De son enseignement, il a inventé sa propre définition de la réussite : “La paix de l’esprit est atteinte uniquement à travers la satisfaction de savoir que l’on a fait l’effort de faire du mieux que l’on pouvait”.

C’était un homme avec une philosophie de vie, qu’il décrit dans sa pyramide du succès :

J’avais des blocs dans la pyramide. Les bases étant l’assiduité et l’enthousiasme, travailler sans relâche et apprécier ce que l’on fait, en allant jusqu’au sommet. Selon ma définition de la réussite. Et tout en haut – la foi et la patience. Et je vous le dis, quelque soit ce que vous faites, vous devez être patients. (…) Je crois que nous devons croire, vraiment croire. Pas juste le dire ; croire que les choses se réaliseront comme elles devraient à la condition que nous fassions ce qu’il faut. Je crois que nous avons tendance à espérer que les choses se réalisent comme nous le voulons, bien souvent. Mais nous ne faisons pas ce qui est nécessaire pour qu’elles deviennent réalité.

De son discours, voici les éléments essentiels de sa philosophie de vie que j’ai retenus et que je souhaite partager avec vous :

– Ne jamais essayer d’être meilleur que quelqu’un d’autre, toujours apprendre des autres. Ne jamais cesser d’essayer d’être le meilleur que l’on puisse être (ça c’est sous notre contrôle).

– Si l’on devient trop absorbé et impliqué et préoccupé par les choses sur lesquelles on n’a pas de contrôle, cela va indéniablement défavorablement affecter les choses sur lesquelles on a du contrôle.

– La paix de l’esprit est atteinte uniquement à travers la satisfaction de savoir que l’on a fait l’effort de faire du mieux que l’on pouvait.

– Votre réputation est comment vous êtes perçus, votre caractère est ce que vous êtes vraiment.

– Travailler sans relâche et apprécier ce que l’on fait.

– Quelque soit ce que vous faites, vous devez être patients. Vous devez avoir de la patience pour tout.

– Les trophées brillants sur nos étagères ne peuvent jamais nous faire gagner le match de demain.

– Continuer quand d’autres abandonnent.

– Perdre, sans avoir peur de tomber.

– Ne pas pleurnicher. Ne pas se plaindre. Ne pas chercher d’excuses. Simplement, allez-y, et quoi que vous fassiez, faites-le au mieux de vos capacités.

– Ne jamais mentionner que vous avez gagné.

– Si vous faites l’effort de faire du mieux que vous pouvez régulièrement, les résultats seront ce qu’ils doivent être. Pas nécessairement ce que vous aimeriez qu’ils soient, mais ils seront ce qu’ils doivent être, et vous seul saurez si vous pouvez le faire.

– Le voyage est mieux que la fin. Quelquefois quand vous arrivez au but, vous êtes presque déçus. Mais c’est le chemin pour y arriver qui est amusant.

Voilà des paroles et une philosophie de vie inspirantes, pour réfléchir et avancer.

42 personnes aiment cet article.