Menu
Bien-être & Santé

Processus créatif | L’art de faire des erreurs

J’ai commencé mon travail de photographe dans l’anonymat complet. Je photographiais sans me soucier vraiment de quoi que ce soit. Puis, avec le temps, mon travail a commencé à être apprécié, les gens s’y sont intéressés, j’ai rencontré de plus en plus de personnes, et j’ai commencé à échanger avec de plus en plus d’amoureux de la photo et des professionnels du milieu de la photographie, pour mon plus grand plaisir. Mais cet intérêt pour mon travail a commencé à me mettre face à ce que pensent les autres.

J’ai rencontré des personnes prêtes à me donner leurs avis et conseils, qu’ils soient bons ou mauvais, bien attentionnés ou mal attentionnés. En général, ceux qui nous veulent vraiment du bien nous donnent des conseils sincères et utiles. Tout du moins, leurs conseils nous offrent la possibilité de réfléchir et nous permettent d’évoluer. Ces personnes nous donnent des conseils sur comment nous pourrions avancer et sur ce qu’il serait sage d’éviter pour ne pas détruire ce que nous essayons de construire. Nous écoutons et apprécions leurs conseils car l’expérience d’autrui est intéressante et utile.
Leurs conseils nous servent à évoluer humainement et artistiquement, et nous permettent de réfléchir.
J’ai appris que ces conseils (que je définirais plus par des partages d’expériences) nous permettent surtout de faire nos propres choix.

Mais (parce qu’il y a toujours un mais) un sentiment est venu tout bouleverser : la peur.
Ecouter les autres m’a fait prendre conscience des risques que j’encourais. Avant même d’avoir construit quelque chose de vraiment solide, je commençais à avoir peur de tout perdre. J’avais peur de commettre des erreurs, de me tromper et de ne pas faire les bons choix.
La peur peut s’avérer être un frein dans la vie de tous les jours. J’ai compris que la peur pouvait être aussi un frein à la créativité.

La peur nous paralyse, nous freine, nous ne nous laissons plus aller à ce que nous sommes vraiment. Nous ne réfléchissons plus sereinement, nous n’analysons plus clairement, nous ne nous exprimons plus librement. Par peur de l’erreur, nous nous mettons à anticiper, à calculer, … On se préoccupe de ce que les gens pensent, nous prenons pour vrai ce que certains disent. Nous finissions par ne plus innover.

C’est le propre de l’homme de se tromper; seul l’insensé persiste dans son erreur.
– Cicéron

J’ai alors pris le temps d’analyser et de faire un point pour me recentrer sur des choses positives. Ma réflexion a été (grosso-modo) la suivante : la peur est nécessaire mais il est important de se rappeler de ne pas se laisser envahir par cette peur et d’apprendre à réagir lorsqu’elle se fait sentir.
Je ne dois pas avoir peur de commettre des erreurs. Et au contraire, peut-être faut-il que j’en commette pour acquérir de l’expérience.

Cette phrase de Gandhi m’est alors revenue en tête: « La liberté ne vaut rien si elle n’inclut pas la liberté de commettre des erreurs.»
C’est vrai qu’en tentant de nouvelles choses, je prends des risques, comme celui de ne pas faire le bon choix et de me tromper, mais je reste libre de pouvoir faire ce choix. Car un choix peut s’avérer être bon pour une personne et mauvais pour moi. Il est donc nécessaire d’apprendre des erreurs des autres mais également de mes propres erreurs, et ainsi pouvoir faire ma propre expérience de par mes choix.
Etre libre de choisir car mes choix font ce que je suis.

Ce qui est vérité pour l’un peut-être erreur pour l’autre.
– Gandhi

Après cette réflexion, j’ai compris que je préfèrais commettre des erreurs que ne rien faire du tout. J’ai compris qu’il ne faut pas avoir peur de commettre des erreurs, qu’elles sont même bénéfiques.

J’apprends de mes erreurs et j’en ressors toujours différente, en ayant acquis de nouvelles richesses, comme la prise de conscience ou l’expérience.

La vérité de demain se nourrit de l’erreur d’hier.
– Antoine de Saint Exupéry

L’erreur est humaine, dit le vieux dicton. Il s’agit donc d’apprécier ses erreurs pour ce qu’elles sont : de précieuses leçons. Ensuite, l’art de faire des erreurs tient dans notre aptitude à savoir quelles erreurs garder, afin d’en tirer tous les avantages pour continuer à avancer …
Si la peur est un sentiment humain que nous ne pouvons pas empêcher, tachons d’en tirer des leçons à chaque fois qu’elle se présente.

38 personnes aiment cet article.