Menu
Art & Culture

Livre | Wabi-sabi à l’usage des artistes, designers, poètes et philosophes

Pour ceux qui s’intéressent à l’esthétisme japonais, ce livre va sûrement vous plaire. Il est difficile de saisir l’essence du wabi-sabi, et d’en avoir une définition précise. Le terme est difficilement traduisible. Cependant, c’est ce que tente l’auteur dans son livre “Wabi-Sabi à l’usage des artistes, designers, poètes et philosophes”, aux éditions Sully, pour cerner ce concept que même les japonais, qui en sont l’inventeur, n’arrivent pas à définir par des mots.

LE LIVRE : WABI-SABI À L’USAGE DES ARTISTES, DESIGNERS, POÈTES ET PHILOSOPHES

Wabi sabi est la quintessence de l’esthétique japonaise. Wabi sabi est la beauté des choses imparfaites, impermanentes et incomplètes. C’est la beauté des choses modestes et humbles. C’est la beauté des choses atypiques…
Développé par les maîtres japonais du thé, wabi-sabi est au cœur des divers arts traditionnels japonais – art floral, calligraphie, architecture, poterie, jardins.
Il renvoie à l’âme profonde du Japon imprégnée de bouddhisme zen.
Dans son sens le plus étroit, c’est un type particulier de beauté.
Dans son acceptation la plus large, c’est un mode de vie.

Architecte de formation, l’auteur, Leonard Koren, a fait partie de l’avant-garde artistique aux États-Unis au début des années 1970. Théoricien du design et de l’esthétisme, il a effectué de nombreux séjours au Japon, et a construit une maison de thé, lieu où le concept de wabi-sabi a longtemps été associé que ce soit à la cérémonie du thé et autour du thé.

Il n’existe donc pas de définition de wabi-sabi. Cependant, si l’on souhaite l’expliquer pour pouvoir partager ce concept, on pourrait dire que dans son sens général, c’est un véritable principe de vie, et dans une signification plus restreinte, une certaine conception de la beauté.

Les premières sources d’inspiration des principes métaphysiques, spirituels et moraux du wabi-sabi furent les idées de simplicité, de naturel et d’acceptation de la réalité que l’on trouve dans le taoïsme, le bouddhisme zen chinois et l’observation silencieuse de la Nature.

Le wabi-sabi, c’est par exemple voir la beauté dans la laideur, dans l’imperfection, dans ce qui est cassé puis recollé, mais wabi-sabi, c’est aussi le retour à une vie simple, proche de la terre, où chaque personne, peu importe sa classe sociale, est un simple être humain, parmi d’autres au sein de l’univers. Wabi-sabi, c’est aussi la simplicité, la sobriété, la modestie, la sincérité.

MON AVIS SUR LE LIVRE : WABI-SABI À L’USAGE DES ARTISTES, DESIGNERS, POÈTES ET PHILOSOPHES

J’ai dévoré ce petit livre d’un seul trait, en à peine 1 heure. J’ai été très sensible à ce livre car il parle d’une notion que je mettais déjà en oeuvre dans ma pratique photographique et dans ma vie de tous les jours … sans même en connaître le sens.

Le livre ne présente pas l’aspect concret en rapport avec les disciplines artistiques citées dans le titre, mais aborde avec détails et finesse les idées et les principes du wabi-sabi.

L’auteur nous offre une lecture simple et compréhensible pour mieux comprendre ce concept esthétique et spirituel japonais. Les pages de textes sont entrecoupées de photos en noir et blanc, qui permettent une lecture encore plus agréable.

C’est un petit livre qui se lit facilement et rapidement, avec plaisir et intéret, dans lequel j’imagine me replonger de temps en temps, afin de m’immerger dans ce qui fait l’âme japonaise. Car ce livre est une référence et un coup de coeur pour moi.

Bonne lecture !


Commander le livre Wabi-Sabi à l’usage des artistes, designers, poètes et philosophes, aux éditions Sully.


44 personnes aiment cet article.